En 1951, Walt Disney a réalisé un film d'animation portant le titre «Alice au pays des merveilles». Ce ne fut pas le film de Disney le plus réussi dans son historique mais beaucoup de gens se souviennent encore. Il faut savoir que Walt Disney ne manque d’exprimer son amour infini aux romans de Lewis Caroll en disant qu’Alice aux pays des merveilles est la seule et unique histoire de la littérature anglaise qui l’avait séduite depuis son enfance. Au fil des années et avec son expérience dans la création vidéo pour les dessins animés, il a pu acheter les droits d’histoire de film d’animation. Cet amour incontestable ressenti par Walt Disnezy face aux livres d’Alice émane de l’admiration que Lewis Caroll a envers l’enfance ce qui s’aligne parfaitement avec les valeurs de Disney. En ce sens, il a observé que les gens grandissent rapidement et ils oublient carrément comme ils étaient ce qui rend leur éducation à tout enfant néfaste. Son objectif est de faire revivre la créativité et redonner la valeur à chaque enfant à travers ses réalisations.

Alice au pays des Merveilles

Début d’Alice aux pays des merveilles :

Le point de départ de ce film était assez modeste avec des séries courtes que Walt Disney a nommé « Alice Comedies » en 1920. Ces séries lui ont apporté du succès alors que le principe était simple : une petite fille, Alice, qui traversait un monde coloré et dessiné. Et c’est à ce moment là que Walt a eu la conviction de la réussite phénoménale que la réalisation d’un film focalisé sur l’histoire de Lewis Caroll.

En 1931, Walt Disney a finalement acquis les droits pour les illustrations Tenniel et il a donné une valorisation à la version Live-Action et animation de l’histoire sans oublier de valoriser la vedette Mary Pickford pour son rôle d’Alice.

En 1933, des tests d’écran en couleur ont été faits pour elle et Walt a lâché temporairement le projet à cause des adaptations de Paramount en cette année.

Walt n’a pas reporté son projet ! Au contraire, il a enregistré le titre du film chez Motion Picture Association of America en 1938 et a engagé Al Perkins, spécialiste de storyboard, et David S.Hall, directeur artistique, afin que la conceptualisation de l’idée soit bien affinée pour réaliser ce film d’animation.

En 1939, l’histoire de film est maintenant finalisée sauf que Disney constate que les dessins de son directeur artistique sont similaires à ceux de Tenniel ce qui rend l’animation une mission impossible !

Par ailleurs, le ton dominant sur le script de Perkins est assez mélancolique et caricatural. Vu la seconde guerre mondiale et le volume du travail attendu pour la réalisation de ce film, le projet a subi encore un report.

En juin 1947, Walt a entamé sérieusement la production de son film en faisant appel à Aldous Huxely pour la réécriture du script et hélas, le résultat est loin d’être satisfaisant pour Disney vu que la version finale constitue une adaptation complète de livre de Caroll.

En revanche, il a refait les dessins de fond pour Mary Blair afin qu’ils soient compatibles aux illustrations de Tenniel surtout avec l’usage des couleurs vives. En outre, le script a été sujet de modification pour qu’il traduise de bonne ambiance musicale, comique et lunatique du livre de Caroll.

La sélection de l’actrice qui va jouer le rôle principal d’Alice pour ce film d’animation était une tache fastidieuse pour Walt puisque plus de 200 actrices ont été sujet de sélection pour choisir finalement une jeune fille de 14 ans, Kathryn Beaumont.

Si vous avez idée de création vidéo d’animation, Taktil, agence motion design au Maroc, étudie votre idée pour la dénicher en étapes simples à exécuter par l’équipe de motion design.